Les rendez-vous vidéopoésie 2021

Articles - Image d'intro

Les rendez-vous vidéopoésie, une rencontre entre la poésie et le cinéma. 

La compétition des rendez-vous vidéopoésie est une des activités phares du FPM. 

Visionnez les six vidéopoèmes finalistes lors d’une des quatre projections “live” sur notre page Facebook!

Le mardi 1er juin, le vidéopoème lauréat du prix sera annoncé suivant la diffusion du programme. Il se verra remettre une bourse de 500$ et sa distribution nationale et internationale sera assurée par notre partenaire, Vidéographe. 

 

Jury 2021: Charles-André Coderre, Bathélemy Botivar et Linda Vachon. 
 

À l'affiche

Volcán, Camila Forteza et Edson Niebla Rogil

Lors de l'isolement social à Buenos Aires en 2020, l'artiste québécoise d’origine argentine Camila Forteza écrit le poème Despertarse. Inspirée par le mouvement féministe en Amérique du Sud et par les dénonciations d'agressions à caractère sexuel au Québec, dont elle reçoit les échos à distance, elle écrit pour la première fois un poème dans sa langue paternelle. Dans le cadre de l'édition 2020 du Festival LatinArte de Montréal, elle fait la rencontre d'Edson Niebla, réalisateur mexicain vivant à Montréal. Edson réalise alors l'œuvre audiovisuelle à laquelle l’autrice prête sa voix, Volcán, créée avec la collaboration de Dayna Matasheva et Julien Tieman. 

 

Corps minéral, Gabrielle Harnois-Blouin et Charline Dally (Le désert mauve)

Corps minéral propose une expérience introspective inspirée par la géologie, la science-fiction et les archives documentaires. Cette vidéo intègre une narration qui met en relation l’espace de nos vies et de nos expériences sensorielles avec des phénomènes géologiques à la temporalité incommensurable. Les strates de mémoire, qu’elles soient contenues dans la roche ou dans nos cellules, s’inscrivent dans un cycle allant de la sédimentation au désagrégement. L’œuvre invite à percevoir ces processus avec attention et empathie afin de considérer leur lenteur comme un moyen de guérir jusqu’aux plus profondes fractures.

 

ÉparpillésLaurie-Anne Jalbert

Éparpillés s’inspire de la surstimulation qu'entraîne l’utilisation quotidienne des écrans et des réseaux sociaux. Il représente à la fois tout ce qui nourrit le processus créatif de l’artiste et tout ce qui le bloque. D’images en d’images, de superpositions en superpositions, la créatrice étend la carte mentale de ses distractions pour offrir au monde un aperçu de sa génération.

 

Poème fantômeLaurence Olivier

Poème fantôme se dérobe aux regards et aux oreilles. C’est un spectre qui n’apparaît que dans les sous-titres. Les images filmées sur pellicule Super 8 dans une île hantée et la bande sonore astrale se joignent aux vers pour illustrer une discordance aigüe : notre monde a beau rétrécir de jour en jour, l’univers muet, lui, est en constante expansion.

 

Oiseaux statiquesAnnie St-Jean et Andrée-Anne Fréchette

Les certitudes participent au modèle de société tel que nous le concevons depuis des décennies. Et si, au final, nous n’étions pas la bête que nous pensions ? Ce film d’animation, créé à partir de photographies prises en sténopé sur pellicule, s’inspire de la situation actuelle et des questionnements qui surgissent quant à son issue.
« Tandis que les certitudes battent de l’aile
Se bécoter à point nommé »

 

PamplemousseMélissandre T.-B.

Œuvre vidéo intégrant poésie et gigue contemporaine, Pamplemousse explore l’amertume du sentiment de désillusion. « Dans un lieu anthracite, de précieux pamplemousses éparpillés. Une danse percussive obstinée, inutile. Une poésie mensonge, utopie déchue. Porté par le rythme de la gigue, de la narration et du lieu, un triple dialogue s’installe entre mouvements, mots et images. L’amertume s’y cueille, un morceau de pamplemousse à la fois. » 

 

Cliquez ici pour rejoindre l'événement Facebook!
 

Retour à la liste des nouvelles

Vidéo-poésie

Depuis 2014, le Festival de la poésie de Montréal fait une place de choix à la vidéo-poésie, un genre hybride à la frontière de la vidéo d’art, du cinéma et de la littérature.

Lire la suite

À propos de nous

Depuis 2000, la Maison de la poésie de Montréal, organisme à but non lucratif, produit le Festival de Poésie de Montréal (FPM), son activité phare et sa marque de commerce, dans le but de diffuser et de promouvoir les œuvres de poètes québécois et franco-canadiens au Québec et à l’étranger.

Lire la suite

Événements à venir


Partenaires

CAC

Calq

CAM

Ministère CC Québec

Patrimoine canadien

Ville

Articles