Dévoilement de la première sélection pour le nouveau Prix francophone international du FPM

À l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, les vingt titres composant la première sélection du Prix francophone international du Festival de la poésie de Montréal sont dévoilés!

En créant son Prix francophone international en novembre dernier, le Festival de la poésie de Montréal (FPM) s’est allié à plusieurs grandes institutions de la francophonie pour consacrer chaque année une œuvre poétique majeure qui, par la qualité de ses recherches formelles et thématiques, souligne la richesse de la poésie mondiale de langue française.
À l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, les vingt titres composant la première sélection du Prix francophone international du Festival de la poésie de Montréal sont dévoilés au grand public. Les membres du jury du Prix sont très heureux de vous présenter cette première sélection.


Ces poètes de tous horizons font le choix d’écrire en français et renouvellent, par leurs images et références culturelles, l’approche de la poésie française. Ce prix est un projet fédérateur rassemblant la francophonie et fait en sorte que des œuvres africaines, québécoises, canadiennes, françaises, belges, suisses, haïtiennes et caraïbéennes, notamment, puissent enfin posséder un espace où se rencontrer et s’exposer au monde sur un pied d’égalité. Ce prix d’envergure constitue un appel à célébrer la création poétique de langue française. Car la poésie est une langue universelle par excellence, c’est un passeport qui brise les frontières. 

 

Première sélection du Prix francophone international du Festival de la poésie de Montréal 

Nora Atalla, Morts, debout !, Québec, Canada
Edith Azam, Bestiole-moi pupille, France
Jean-Marie Barnaud, Allant pour aller, France
Linda Maria Baros, La nageuse désossée, légendes métropolitaines, Roumanie - France 
Katia Bouchoueva, Doucement !, France (Russie)
Normand de Bellefeuille, Histoire du vent, Québec, Canada
Daniel De Bruycker, Neuvaines 7 à 9, Fédération Wallonie-Bruxelles, Belgique
Carino Bucciarelli, Singularités, Fédération Wallonie-Bruxelles, Belgique
Laure Cambau, Grand motel du biotope, France
Michel Côté, La condition des matins, Québec, Canada 
Seyhmus Dagtekin, De la bête et de la nuit, Turquie - France
François David, Il pleut des chats, France 
Estelle Fenzy, Coda (Ostinato), France
Louis-Mesmin Glele, Souffles du silence/Je marche vers moi-même, Bénin
Jean Emmanuel Jacquet, Trapèze, Haïti
Werner Lambersy, Le jour du chien qui boite, France
Françoise Leclerc, Agur Donostia, France
Ndongo Mbaye, Les fleuves dansent vers la mer, Sénégal
Francesco Pittau, Epissures, Fédération Wallonie-Bruxelles, Belgique 
Chehem Watta, Foudres, Djibouti

 

À la suite de cette première sélection, dix titres seront retenus à l’occasion d’une seconde sélection. La liste de ces œuvres sera dévoilée lors du lancement de la programmation du FPM le 17 mai 2021. Enfin, le lauréat ou la lauréate se verra décerner une bourse de 5000 $ lors d’une cérémonie diffusée en direct sur Facebook et aura le privilège d’être invité·e au Festival de la poésie de Montréal, du 31 mai au 6 juin 2021, ainsi qu’au festival Voix vives de Méditerranée en France, du 23 au 31 juillet 2021. 

Le Prix a pu voir le jour grâce à l’appui généreux des partenaires suivants : Festival Voix vives de Méditerranée, Consulat général de France à Québec, ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts du Canada et Conseil des arts de Montréal.

 

Le jury permanent du Prix est constitué des membres suivants :

●    Guy Régis Jr, directeur artistique du Festival Quatre Chemins, Haïti ;
●    David Giannoni, directeur de la Maison de la poésie d’Amay/fiEstival, Fédération Wallonie-Bruxelles ;
●    Abdoulaye Fodé Ndione, membre fondateur de la Maison africaine de la poésie internationale, Sénégal ;
●    Isabelle Courteau, directrice générale et artistique du Festival de la poésie de Montréal, Québec ;
●    Sylvestre Clancier, président de l’Académie Mallarmé, de la Maison de la poésie — Fondation Émile-Blémont, France.

L'équipe est heureuse d'accueillir Catherine en tant que nouvelle codirectrice générale et directrice artistique.

Photo @Chloé Charbonneau

 

De la nouveauté au FPM!

Le conseil d’administration du Festival de la poésie de Montréal est fier d’annoncer l’arrivée en poste de la nouvelle codirectrice générale et directrice artistique, Catherine Cormier-Larose.

Catherine est connue pour sa vision collective et inclusive de la poésie. Elle cumule 20 ans d’expérience dans le milieu de la poésie; elle a organisé ou coorganisé de nombreux événements littéraires, notamment en dirigeant les Productions Arreuh et le festival Dans ta tête pendant 12 ans. Au cours des quatre dernières années, elle a créé et développé le volet poésie de l’organisme pancanadien Poetry In Voice / Les Voix de la poésie. Au sein du FPM, elle se penchera sur les nouveaux enjeux de développement dans les contextes québécois, canadien, de même que sur le plan international.

 

Le Festival de la poésie de Montréal est maintenant à la recherche d’une personne à la codirection générale et direction administrative. Cette perle rare se joindra à une équipe formidable afin d’assurer la continuité et le renouvellement du FPM.

Le conseil d’administration, la directrice générale actuelle, qui quittera le 31 décembre prochain et la codirectrice générale et directrice artistique espèrent trouver cette personne extraordinaire, dynamique et expérimentée pour occuper le poste de codirection générale et direction administrative et ainsi assurer joyeusement la pérennité du Festival de la poésie de Montréal.

 

Consultez l’affichage du poste de codirection générale et direction administrative.

Consultez le communiqué officiel

 

 

L’équipe du Festival de la poésie de Montréal vous souhaite une bonne année 2021!


Que 2021 soit elle soit belle, foisonnante et solidaire!

 
Conformément aux nouvelles mesures gouvernementales, nos bureaux sont fermés jusqu’au 8 février 2021, mais toute l’équipe assurera le suivi et la bonne continuité des projets depuis la maison. C’est à force d’efforts collectifs que nous réussirons à mette la pandémie derrière nous!
 
 
Retour sur 2020, une année exceptionnelle
 
En 2020, le FPM a redoublé d’efforts pour déployer des projets originaux et conformes aux mesures sanitaires en vigueur. Un défi que le FPM n’aurait pu relever sans ses précieux collaborateurs et collaboratrices.
 
Le premier FPM numérique
En juin dernier, le FPM a présenté son premier festival entièrement en ligne. Vidéopoèmes, balados, activité de médiation et spectacles en ligne ont intégré cette édition inédite atteignant un record de participations, avec 13 438 spectateurs et 5 millions de vues!
 
La Grande traversée poétique
Cet événement en ligne, présenté par Québec en toutes lettres, a permis au FPM de présenter 10 poètes montréalais à l’international! Revoyez la vidéo ici!
 
Lancement du Prix francophone international du FPM
En collaboration avec ses précieux partenaires, Le FPM a lancé fièrement un tout nouveau prix littéraire visant à récompenser une œuvre poétique de la Francophonie. Un événement de lancement a su marquer le coup d'envoi de ce prix unique! Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à 28 février 2021. Pour toutes les informations et le formulaire d’inscription, suivez ce lien!
 
 
Et maintenant, 2021!
 
C’est avec enthousiasme que le FPM reprend ses activités, afin de préparer une toute nouvelle saison. Au plaisir de partager ensemble la culture et la poésie en cette toute nouvelle année!

Le FPM a lancé fièrement ce tout nouveau prix littéraire visant à récompenser une oeuvre poétique de la Francophonie. 

Le Festival de la poésie de Montréal (FPM) a lancé le Prix francophone international du Festival de la poésie de Montréal, afin de combler un réel besoin pour le genre poétique, tant prisé par les écrivains des pays et communautés de langue française.

Un événement de lancement a su marquer le coup d'envoi de ce prix unique!

En partenariat avec plusieurs institutions de la Francophonie, le Prix a pour but de récompenser une œuvre poétique s’étant démarquée par la qualité de ses recherches formelles et thématiques, de sensibiliser le grand public à la poésie actuelle des pays et communautés francophones et de concourir à la découverte de cette poésie dans les réseaux sociaux.

Le nom du lauréat ou de la lauréate sera dévoilé lors de la prochaine édition du FPM. L’heureux gagnant sera invité à participer aux activités du Festival et se verra offrir une bourse de 5 000 $. De plus, il aura la chance d’être accueilli au Festival Voix Vives de méditerranée en juillet 2021, à Sète, en France.

Consultez les règlements du Prix.

 

Pour soumettre une œuvre, le ou la poète, ou encore l’éditeur, l’éditrice, est invité à déposer un exemplaire du livre en format PDF sur le lien suivant : https://form.zonefestival.com/?k=fpm_p1. La date limite pour soumettre une œuvre est le 28 février 2021 à minuit.

 

 

 

 


 

 

Le FPM est présentement à la recherche d'une personne pour assurer la codirection générale et la direction artistique. 

 

La fondatrice et actuelle directrice générale et artistique du Festival de la poésie de Montréal Isabelle Courteau a annoncé son départ à la fin de décembre 2021. Le Président du CA, la Directrice générale et artistique et tous les membres du nouveau comité relève se mobilisent pour assurer le succès de cette transition.   

Toute l’équipe profite du contexte de la pandémie Covid-19, cette année spéciale, pour prendre l'énergie et le temps de réaliser un véritable plan de transition suivi d’un plan de développement. Les objectifs sont d’assurer à la fois la continuité, le développement et le renouvellement de l’organisation. Dans cette perspective, deux nouveaux postes seront ouverts, le premier, la Codirection générale et Direction artistique, au mois de janvier 2021, puis s’ajoutera deux mois plus tard, celui de la Codirection générale et Direction administrative.

 

Isabelle Courteau, qui en juin 2000 a jeté les bases de la Maison de la poésie de Montréal, en créant un premier événement sous le nom de Marché francophone de la poésie, en assure la direction générale et artistique depuis plus de 20 ans. Elle désire se consacrer davantage à la recherche et à l’écriture. Au cours de la prochaine année, elle assurera la passation des nombreux dossiers artistiques et administratifs aux deux personnes choisies qui prendront la relève.

Le conseil d’administration et la directrice générale actuelle espèrent trouver deux perles rares et souhaitent qu’elles soient jeunes et dynamiques. Longue vie au Festival de la poésie de Montréal.

Consultez l'affichage du poste de codirection générale et direction artistique.

À propos

Depuis 2000, la Maison de la poésie de Montréal (MPM), organisme à but non lucratif, produit le Festival de la poésie de Montréal (FPM), son activité phare et sa marque de commerce, dans le but de diffuser et de promouvoir les œuvres de poètes québécois et franco-canadiens au Québec et à l’étranger. Réunissant des poètes, des chercheurs et des éditeurs, le FPM rassemble près de 200 acteurs du domaine.

Sa programmation qui comprend colloques, tables rondes, spectacles et performances s’élabore avec la collaboration des poètes et des éditeurs, soit par appel à projets, ou à candidatures, soit en interpellant les éditeurs inscrits pour le choix de la série des lectures de la scène extérieure. Le Marché de la poésie, activité incontournable du Festival, accueille quelque 70 maisons d’édition du Québec, du Canada et d’Europe.

Par ailleurs, le FPM, qui s’est donné un plan numérique en 2017, œuvre à la découvrabilité de la poésie sur les réseaux sociaux, notamment grâce à la série de balados PoésieGo!

 

Revoyez la participation du FPM à cet événement unique, présenté par Québec en toutes lettres!

La grande traversée poétique a eu lieu du 23 au 25 octobre derniers.

Cet événement virtuel a rassemblé près de 200 poètes d'à travers le monde! Le Festival de la poésie de Montréal (FPM) a eu la chance d'y présenter 10 poètes pour représenter Montréal. José Acquelin, Nicole Brossard, Francis Catalano, Ian Ferrier, Flavia Garcia, Annie Lafleur, Baron Marc-André Lévesque, Pierre Nepveu, Jason Selman, et Stéphanie Roussel s'y sont produit en lecture.

 

Visionnez de nouveau ces lectures sur la page Facebook sur FPM! 

 

Elles ont été réalisés par Alexandre Turgeon Dalpé.

Caméra: Thomas Fontaine

Prise de son: Emanuele Setticasi

Photos des auteurs: Alexandre Turgeon Dalpé 

 

Ouverte à tous, la sixième compétition des Rendez-vous vidéopoésie (RVVP) est lancée le 22 octobre !

Pour une sixième année, le Festival de la poésie de Montréal (FPM) invite les poètes et vidéastes à soumettre un vidéopoème dans le cadre des Rendez-vous vidéopoésie.

CONTEXTE //

Les Rendez-vous vidéopoésie prendront place dans la programmation du prochain Festival de la poésie de Montréal, qui se déroulera du 31 mai au 6 juin 2021. 

Depuis 2000, le FPM rassemble chaque année des poètes, des chercheurs et des éditeurs. Il a pour rôle de prolonger les efforts du milieu de la poésie et de favoriser le développement du public et du lectorat.

Le FPM c’est: tous les genres de poésie, près de 200 poètes, éditeurs et revuistes, des invités internationaux et une quarantaine d’activités présentées à travers la ville de Montréal.

En collaboration avec Vidéographe, le FPM présente la sixième compétition des RVVP. Les vidéopoèmes finalistes seront sélectionnés par un jury. La meilleure oeuvre se verra attribuer un prix de 500$ et sera distribuée par Vidéographe.

CRITÈRES //

1. Un vidéopoème peut être réalisé par un vidéaste assumant le choix du poème ou encore co réalisé par un vidéaste et un poète et, évidemment, un poète peut en assumer l'entière réalisation.

2. Les vidéopoèmes doivent être réalisés par un poète ou un vidéaste établis au Québec (ou franco-canadien) ou présenter des extraits de poèmes québécois (ou franco-canadien). 

3. Pour être éligible à la compétition, les vidéopoèmes devront avoir été réalisés entre le 1er janvier 2020 et le 10 janvier 2021.

4. Si sélectionné, le vidéopoème devra être remis en format ProRes (1920 x 1080).

5. Chaque candidat ne peut soumettre qu’un seul vidéopoème.

6. La durée maximale du vidéopoème est de cinq minutes, incluant le générique.

7. On ne peut resoumettre un vidéopoème déjà soumis aux RVVP lors d'une édition précédente, même avec un contenu retravaillé.

8. Les candidats doivent posséder tous les droits impliqués dans le vidéopoème: images, textes, musique, etc.

9. Dans la section "Site internet" du formulaire, les candidats doivent fournir un hyperlien (vimeo, youtube, .mov, h264, .mp4) par lequel il sera possible de visionner leur vidéopoème.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES //

1. « La vidéopoésie, c’est la rencontre entre la vidéo et la poésie : un poème prenant la forme d’un film, un film qui devient un poème. C’est un croisement, un carrefour. C’est un rendez-vous. » -Jonathan Lamy

2. La forme du vidéopoème peut s'inspirer de tous les genres: fiction, documentaire expérimental, docu-fiction, etc. L'exploration de formes narratives non conventionnelles et la recherche plastique sont encouragées.

3. Le recours aux nouvelles technologies est suggéré.

4. Il est conseillé de ne pas illustrer le texte de façon linéaire.

 

SOUMISSION //

Pour soumettre un vidéopoème, remplissez ce formulaire.

Participate. 

 

DATE LIMITE : Le 10 janvier 2021

Pour toute information supplémentaire, contactez Mikella Nicol

coordination@festivaldelapoesiedemontreal.com

Le documentaire de 2011, produit par le Festival de la poésie de Montréal, est toujour disponible pour visionnement!

Un documentaire, une fête

En 2010, afin de souligner les 40 ans du film-événement La Nuit de la poésie, 27 mars 1970, la Maison de la poésie de Montréal organisait une grande fête de la parole dans la tradition de ce film de Jean-Claude Labrecque et de Jean-Pierre Masse. Ce grand happening, filmé à trois caméras, réunissait quelques poètes de la première heure, dont Michèle Lalonde, auteure du fameux Speak White, ainsi que plusieurs voix importantes de la poésie actuelle. Des entrevues avec des acteurs incontournables du milieu, dont Jean-Claude Labrecque, viennent compléter le spectacle.

40 poètes ont été invités pour fêter les 40 ans de La Nuit de la poésie, notamment Hélène Dorion, José Acquelin, Joséphine Bacon, Jean-Paul Daoust et Carole David ainsi que plusieurs auteurs de la nouvelle génération, dont Danny Plourde, Jean-Sébastien Larouche, Franz Benjamin, Marjolaine Beauchamp, Tristan Malavoy et Claudine Vachon.

Les Nuits de la poésie, qui présente les performances offertes lors de cette soirée ainsi que des documents d’archives, crée un lien fort entre ces deux nuits tout en rendant sensible l’émergence d’une nouvelle génération de poètes. Louez le film pour seulement 3 $ sur le site des Films du 3 mars !

 

Avec la participation de:

Roger Des Roches, Marilène Gill, Benoit Jutras, France Théoret, Martine Audet, Louise Warren, Pierre DesRuisseaux, Fernand Durepos, Ian Ferrier, José Acquelin, Yolande Villemaire, Jean-Sébastien Larouche, Guy Marchamps, Frans Ben Callado, Rose Éliceiry, Jean-Paul Daoust, Claudine Vachon, Marjolaine Beauchamp, Hélène Dorion, Joséphine Bacon, Geneviève Letarte, D.Kimm, Mona Latif-Ghattas, Marie Savard, Tristan Malavoy, Érika Soucy, Virginie Beauregard D., Daniel Leblanc-Poirier, Moe Clark, Franz Benjamin, Ivy, Jean Morisset, Marc-Antoine K. Phaneuf, Hossein Sharang, Fortner Anderson, Danny Plourde, Carole David, Michèle Lalonde, Michel Garneau, Louise Dupré, François Charron, Jean-Claude Labrecque et Vincent Charles Lambert.

 

Équipe

Réalisation et montage : Jean-Nicolas Orhon

Coordination et assistante à la réalisation : Julie Orhon

Image : Vincent Chimisso

Son : Martin Desranleau

Musique : Alexis Martin

Montage image : Jean-Nicolas Orhon

Mixage son : Dominique Ciekala

Étalonnage et graphisme : Alain Omer Duranceau

Production: Isabelle Courteau (Maison de la poésie de Montréal)

 

 

 

Les séries PoésieGo! sont maintenant disponibles sur l'application Spotify.

Depuis le 21 septembre 2020, le FPM a rendu disponible sa série de poésie à écouter, PoésieGo!, sur la populaire application Spotify.

 

Lancé en 2017, PoésieGo! est un balado poétique qui a connu un succès à Paris, à Montréal et en Suisse, à travers ses différentes éditions. Les épisodes présentent des poèmes originaux, dits par des comédiens. La création sonore est assurée par Magnéto. PoésieGo! est l'occasion parfaite de découvrir la poésie d'ici et d'ailleurs, dans toute sa diversité.

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à la chaîne. Vous serez instantanément notifiés des nouveautés ajoutées. 

Toutes les éditions de PoésieGo! sont également disponibles ici... et ici

 

Bonne écoute!

 

Le festival de la poésie de Montréal salue la mémoire de Claude Beausoleil

 

 

Montréal, le 27 juillet 2020 – C’est avec beaucoup de peine que le Festival de la poésie de Montréal accueille la nouvelle du décès du poète Claude Beausoleil. Son érudition, sa grande énergie et son humour imparable nous manqueront. Le Festival offre ses condoléances à sa compagne de toujours, la poète et romancière Yolande Villemaire.

 

L'équipe du Festival et de la Maison de la poésie de Montréal a perdu un collaborateur de longue date. Dès les premières années de la création de l'organisme, Claude Beausoleil a donné son appui en présidant le comité d'honneur, rôle qu'il a rempli jusqu'à la fin. Il a accompagné le développement du Festival de la poésie de Montréal à tous les niveaux, tant en participant au comité d'orientation et au colloque avec le Mexique qu'en créant des liens avec d'autres organisations pour le festival.

 

À propos du Festival de la poésie de Montréal

 

Depuis 2000, la Maison de la poésie de Montréal produit le Festival de Poésie de Montréal (FPM), son activité phare et sa marque de commerce, dans le but de diffuser et de promouvoir les œuvres de poètes québécois et franco-canadiens au Québec et à l’étranger. Chaque année, le FPM réunit plus de 200 poètes, chercheurs et éditeurs, et attire de 7000 à 8000 visiteurs, notamment grâce à son Marché de la poésie, unique en Amérique du Nord.